Du matériel au spirituel

Publié le par Enitsir




ou de l'AVOIR à l'ETRE

 

 

undefined


Bouquet pimpant, reproduction d'une huile peinte avec le pied par J.L. Liu




Car la richesse de l'homme est dans son coeur. C'est dans son coeur qu'il est le roi du monde. Vivre n'exige pas la possession de tant de choses.
(Jean GIONO)


Dans la quête du bonheur, certains pensent que de posséder des biens matériels sera un gage de cette recherche. C'est ainsi qu'ils vont passer leur vie à AVOIR le plus de choses : la belle voiture, la maison, la réussite professionnelle et sociale. Toute leur énergie sera centrée sur ces acquisitions en oubliant, peut-être, de s'interroger sur qui ils sont.

Le confort matériel est certes nécessaire, si toutefois il n'amène pas à s'oublier soi-même et ses proches. A la question, "qui es-tu", la réponse peut être alors du coté de l'AVOIR : j'ai un travail qui me rapporte, une maison et une résidence secondaire, etc....

Qu'en est-il de l'Etre ? "La richesse de l'homme est dans son coeur". Cet AMOUR en chacun de nous est la plus grande richesse que nous puissions avoir et lorsque nous nous penchons sur nous-même, il est là pour nous rappeler que nous avons des ressources intérieures, que nous pouvons les faire partager aux autres de manière inconditionnelle.

Ainsi sommes-nous sur la voie de faire grandir chaque jour un peu plus en nous ce trésor qui nous a été donné, cette lumière parfois masquée par nos ombres, et qui pourtant ne demande qu'à ressurgir pour éclairer nos VIES.


Enitsir

Publié dans Evolution personnelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Il y a des gens de l'avoir et des gens de l'êtreLe drame de -l'avoir- c'est de l'avoir sans finLa richesse de -être- c'est que l'être se contente de peuavoir ou être : éternelle question ?L'avoir créé la peur, celle de perdre ce que l'on aL'être n'a pas de peur puisqu'il est ce qu'il estL'avoir est dans le temps de la finitudeL'être est dans le temps de l'éternitéParfois, nous sommes riche d'être pauvre et d'autre fois, nous sommes pauvres d'être riche
Répondre
E
oui
Répondre