Le "prisme" féminin

Publié le par Enitsir

 

ou les différentes facettes de la vie d'une femme

 

 

 

De l'adolescence à l'âge adulte,
Nous voilà au coeur de l'occulte.

 

De la femme que nous sommes devenues,
Notre désir d'être aimable est advenu

 

Aimable et aimante à la fois,
Nous aspirons à plus d'émoi
Dans les bras d'un être cher
A qui nous nous vouons toute entière
 



(image Google) 


Puis nous voilà devenue mère
et appréhendons une autre sphère
Celle d'aimer plusieurs êtres pour toujours
et de partager entre eux notre amour.


(image google : "l'amour inconditionnel d'une mère"

Les tiroirs de l'amour sont inépuisables,
à condition de les ouvrir de façon durable.
Si l'un se referme au détriment d'un autre,
Le risque de perdre pied est devenu nôtre.

L'équilibre familial et conjugal est alors menacé,
et peut nous entraîner à une rupture imposée.
Si le tiroir s'est refermé,
Le temps de l'Amour s'est effacé.

Subsiste l'Amour de mère, pour moi, inébranlable,
Avec le risque d'oublier d'être aussi une femme,
Et pourtant les deux sont conciliables,
A condition d'entretenir ces deux facettes au préalable.

Enitsir

Publié dans La vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Oui... Ce texte me dit beaucoup...Tu allies les talents du poête et de la journaliste!Bravo!Thierry
Répondre
J
c'est beau
Répondre
E
Merci de ton commentaire ! Et encore, je n'ai pas encore exploité les facettes sociales et professionnelles de la femme ; quant aux hommes, ils ont eux aussi, s'ils le veulent, de nombreux domaines à mener de front...
Répondre
N
Magnifique texte qui retrace quelques étapes passées, présentes et d'autres à venir (je l'espère!). Qu'est-ce que c'est mieux d'être une femme qu'un homme quand même!
Répondre